Pour ce qui est du spectacle, le combat "le plus attendu de l’été" n’a pas déçu… Loin de là. Dès l’entame de match, les deux hommes se sont jetés l’un sur l’autre, cherchant visiblement à en finir au plus vite (si possible avec les poings). Henderson a été le premier à ébranler son adversaire, mais le Russe lui a rendu la monnaie de sa pièce quelques minutes plus tard avec un enchaînement de son cru. Fedor semblait alors avoir la mainmise sur le combat, jusqu’à ce qu’un uppercut d’Henderson ne l’envoie, un bref instant, au pays des rêves. L’Américain a ajouté plusieurs coups à la tête de son adversaire, qui ont (plus ou moins) réveillé le Russe au moment même où l’arbitre s’interposait, créant ainsi une mini-polémique autour du dénouement. Mais cela ne change rien au résultat, Fedor enregistre sa troisième défaite consécutive et quitte le StrikeForce la tête basse.


La championne bantamweight de l’organisation américaine, Marloes Coenen, a elle aussi perdu (en plus de sa ceinture) sa place au sein du StrikeForce, après s’être inclinée par soumission face à l’Américaine Miesha Tate. La combattante hollandaise n’a pas vraiment pu s’exprimer en stand-up avec une adversaire "collée" à elle durant la majeure partie du combat. Tate a réussi à "museler" son adversaire pendant trois rounds et elle a fini par l’étrangler dans le quatrième.


Le reste de la carte principale nous a proposé trois combats opposant à chaque fois un combattant "vieille école", se reposant exclusivement sur son punch, à un combattant nouvelle génération, plus complet et surtout plus stratégique. De ce fait, aussi bien au niveau du déroulement que du dénouement, les rencontres mettant aux prises Tarec Saffiedine et Scott Smith, Tyron Woodley et Paul Daley, Tim Kennedy et Robbie Lawler, ont été très similaires. Kennedy et Woodley ont limité la casse debout en amenant régulièrement Daley et Lawler au sol (où ces derniers se sont avérés relativement impuissants), quant à Saffiedine, il a pris de vitesse Smith et "déroulé" tranquillement jusqu’à la décision. En première partie de soirée, Gesias Cavalcante a eu toutes les peines du monde à battre le remplaçant de dernière minute de Lyle Beerbohm, Bobby Green, Tyler Stinson a quant à lui sauvagement mis KO (en tout juste 15 secondes) le Brésilien Eduardo Pamplona, qui restait pourtant sur une série de 10 victoires consécutives.



Voici les résultats complets de l'événement :

- Dan Henderson bat Fedor Emelianenko par TKO (round 1)
- Miesha Tate bat Marloes Coenen par étranglement (round 4)
- Tim Kennedy bat Robbie Lawler par décision (3-0)
- Tyron Woodley bat Paul Daley par décision (3-0)
- Tarec Saffiedine bat Scott Smith par décision (3-0)

Combats préliminaires
- Gesias Cavalcante bat Bobby Green par décision (2-1)
- Tyler Stinson bat Eduardo Pamplona par KO (round 1)
- Alexis Davis bat Julie Kedzie par décision (3-0)
- Derek Brunson bat Lumumba Sayers par étranglement (round 1)
- Gabriel Salinas-Jones bat Bryan Humes par étranglement (round 3)